Ainsi peut-on entendre, sur son album enregistré en 1972, le malicieux "Choux cailloux genoux époux".
Son avant dernier album sera un concept, ponctué par des intermèdes "dans ma chambre".
Le hAsard a voulu que la jeune fille remplace au pied levé sa soeur pour le concours "Une étoile est née" et le remporte face à 3000 candidates.Alors qu'elle triomphe au cinéma aux côtés d'.En marge de bon de reduction monshowroom privé ces AIRs un peu faciles (comme "Marie douceur-Marie colère elle travaille dur pour offrir à son nouveau public des mélodies où sa voix ample et envoûtante s'offre de toute sa dimension.Elle porte également son dévolu sur la flûte de pan de Los Incas et la met à la mode en interprétant le titre "Que calor la vida" puis ce sera l'adaptation française de "El condor passa" : "La flûte magique".Si Marie Laforêt a quelques fois délaissé sa carrière de chanteuse au profit d'autres aventures, elle reste très aimée d'un large public.La fille dotée des plus beaux yeux de la chanson française a su envoûter de sa voix magique des générations d'auditeurs.Folklore, elle décide donc de profiter de la chanson pour s'amuser, quitte à chanter des textes un peu légers.Des titres phares, ainsi elle interprète un autre hit populAIRe : "Viens sur la montagne" traduit de la chanson "Tell it on the mountain".Alain Delon et de Maurice Ronet dans "Plein Soleil elle devient trois ans plus tard, en 1963, une vedette de la chanson avec "Les vendanges de l'amour".En 1974, elle reprend le titre extrait de l'opérette "Toi, c'est moi" : "Sous les palétuviers".



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs à la publicité, aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
Masquer ce message, en savoir plus et paramétrer les cookies.
Si elle n'hésite pas à chanter en italien "Nozze di campAna en allemand "Immer wieder sonnenschein" (traduction des Vendanges de l'amour) ou en anglais "Blowin'in the wind".
A la fin des années 70, Marie Laforêt ouvre une galerie d'art à Genève et préfère se consacrer à l'écriture plutôt qu'au cinéma et la chanson.Ses talents d'actrice éclateront avec le film de René Clément "Plein Soleil".La musique, qui l'a toujours accompagnée, entre rapidement dans sa vie professionnelle.Elle signe également certains textes, particulièrement beaux, sous le pseudonyme Françoise They.L'artiste ne cache pas son amour des chants folkloriques, qui sont pour elle un lanGage universel.Les fans sont au rendez-vous, les représentations se prolongent aux Bouffes parisiens, où elle interprète des titres phares comme "Yesterday " Les vendanges de l'amour " ou encore "Viens, viens".Elle interprète "House of the rising sun" avant qu'un certain Johnny Hallyday ne le traduise en "Pénitencier".Il y néanmoins quelques tentatives, en 1983 avec le titre "Blanche nuit de satin" et l'album "Reconnaissances (1994) dont elle signe les textes sans recourir à l'artifice du pseudonyme.Bob Dylan, elle participe également à l'élan qui traduit les succès anglo-saxons en français.



Sa voix peut se montrer déchirante, ainsi dans "Je voudrais tant que tu comprennes qui sera repris des années plus tard par Mylène Farmer.
L'année suivante est marquée par le retour de La chanteuse qui n'avait pas offert de concerts depuis plus de 30 ans.
Sa beauté et ses yeux légendAIRes font déjà des ravages.