Plus particulièrement, la grève apparait en France à travers Agence France-Presse, TV5 et Le Monde, en plus dapparaitre en Australie, en Nouvelle-Zélande, au Qatar et aux États-Unis 338.
Le même jour, après avoir rejeté toutes négociations avec les étudiants, le gouvernement Charest annonce son intention de discuter de laccessibilité aux études à condition qu'il ne soit pas question de la hausse des droits de scolarité.
Le défilé débute à 14h45 à la Place Émilie-Gamelin pour emprunter la rue Berri puis la Rue Sherbrooke jusqu'au bureau du premier ministre du Québec à Montréal.
Des manifestations en faveur du retour en classe ont aussi été organisées dans les rues, principalement à Montréal 314.
Le gouvernement incite aussi les universités à recueillir davantage de dons de la part des particuliers et des entreprises.Anonymous, publie dans les premiers jours de juin, des informations personnelles au sujet de policiers du Service de police de la Ville de Montréal (spvm) 259.Afin de faire prendre position aux partis politiques durant les élections, la fecq et la feuq auront mis de l'avant dès le leur plate-forme de revendications.La même journée, les présidentes de la fecq et de la feuq font le constat que les étudiants québécois ont remporté "une victoire historique" 212 en forçant par la mobilisation, la grève étudiante ainsi que l'implication électorale le gouvernement du Québec à renoncer totalement.Selon l'étude, une majorité d'étudiants font appel au crédit privé et le quart des étudiants travaillent plus de 20 heures par semaine en plus des études.Journalmém, «Les étudiants s'organisent en vue d'une grève générale Métro Montréal, 5 décembre 2012 ( lire en ligne )., «Hausse des droits de scolarité : les étudiants menacent de faire grève Radio-Canada, ( lire en ligne ).Elle est suivie des provinces maritimes du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse à 5 853 CAN et 5 731 CAN respectivement.Ce jour-là, le ministre des Finances déclarait compter sur les élections (devant se tenir d'ici 20 mois : avant janvier 2014 plutôt que sur des discussions, pour régler le conflit, toute négociation étant impossible, selon lui 112.Le 1er mars 2012, la police de la ville de Québec utilise des gaz lacrymogènes pour disperser la foule rassemblée devant l' Assemblée nationale 282.Plutôt que de se tourner vers les étudiants, il avait notamment demandé aux banques de faire leur part 247.Mouvement étudiant modifier modifier le code La grève étudiante est principalement coordonnée par la Coalition large de l'ASSÉ (classe par la Fédération étudiante collégiale du Québec (fecq) et par la Fédération étudiante universitaire du Québec (feuq) et finalement par la Table de concertation étudiante.



La manifestation débute pacifiquement réunissant plus de 400 personnes dans le quartier St-Jean-Baptiste, mais est illégale, car les marcheurs refusent de communiquer d'avance leur parcours aux policiers de la ville, qui la tolèrent puis mettent fin à l'attroupement vers minuit dans le secteur.
L'impasse est confirmée en moins d'une semaine : les assemblées de chacune des quatre associations rejettent la proposition code promo auchan voyage 130, 131.
Des tintamarres de casseroles ont également eu lieu à Londres et à New York, où on rapporte deux arrestations à Times Square 255.Selon Marc-Antoine Morin, alors qu'il était président du MÉSRQ, le mouvement s'est cré notamment pour «dénoncer le peu de place donné aux gens qui sont pour la hausse des droits de scolarité au sein des associations étudiantes» 308.(en) Margaret Wente, «Quebecs tuition protesters are the Greeks of Canada», The Globe and Mail, (dernière mise à jour) Rima Elkouri, «Le mépris», La Presse, (dernière mise à jour) «Les Canadiens scandalisés par les largesses québécoises», dans, le et b Andy Blatchford, La Presse Canadienne.Du Judith Lachapelle, «Montmorency : injonction pour 173 élèves», La Presse, et b Brigitte Saint-Pierre, cadeau activite juillet 2017 «Secteur scientifique : « Il faut donner aux universités les moyens de concurrencer ce qui se passe ailleurs» Le Devoir, Montréal, 16 novembre 2010 ( lire en ligne ) a et b Lisa-Marie.Dans cette lignée, le conflit sera porté à linternational par les médias comme, étant un exemple du mouvement Occupy et de la force du nombre 332.Michel Desbiens, «Des étudiants américains appuient le mouvement québécois Journal de Montréal, ( lire en ligne ).Depuis la mi-mai, 39 des articles évoquent plutôt les «arrestations massives les «émeutes» et la «violence» reliée au conflit 337.Musée McCord, «L'éducation au Québec, avant et après la réforme Parent».



Toutefois, cette couverture québécoise fut accompagnée dun large lot de critiques.
L'adoption du projet de loi 78 entraine des représailles du collectif Anonymous, par son «Opération Québec consistant à attaquer des sites des autorités impliquées, par déni de service ou par saturation de boîte aux lettres électronique.
Les gens ont aussi dit avoir reçu un trop-plein dinformation sur le sujet qui était caractérisé par une recherche de sensationnalisme des médias, mais sans pour autant éliminer lincompréhension ressentie 328.