concours de blois

Ad ce Droit et Devoir m'enhorte: On doit dire du bien le bien.
De rien n'ai soin, si mets toute ma peine.
3, ballade code réduction eram des Contradictions dite Ballade du concours de Blois.
Dit de la naissance Marie d'Orléans.
Avoir de nouveau mes gages!Benoist celle qui vous porta!Gisant envers j'ay grand paeur de chëoir, J'ay bien de quoy et si n'en ay pas ung, Eschoicte actens et d'omme ne suis hoir, Bien recueully, debouté de chascun.Que j'entens moult et n'ay sens ne sçavoir; Parcïal suis, a toutes loys commun.Les gages ravoir, Bien recueilli, deboute de chacun.



II La paix, c'est assavoir des riches, Des povres le substantament, Le rebours des felons et chiches; Tres necessaire enfantement, Conceu, porté honnestement, Hors le pechié originel - Que dire je puis sainctement, Souverain bien de Dieu eternel.
Ballade du concours de Blois, je meurs de seuf auprés de la fontaine, Chault comme feu et tremble dent a dent, En mon pays suis en terre loingtaine, Lez ung brasier frisonne tout ardent, Nu comme ung ver, vestu en president, Je riz en pleurs.
IV En l'amour et craint de Dieu Es nobles flancs Cesar conceue, Des petis et grans en tout lieu A tres grande joye receue, De l'amour Dieu traicte et issue Pour les discordez ralïer Et aux encloz donner yssue, Leurs lïans et fers deslïer!Dacquerir biens et ny suis pretendant; Qui mieux me dit, cest cil qui plus mataine, Et qui plus vrai, lors plus me va bourdant; Mon ami est, qui me fait entendant.D'acquérir biens et n'y suis prétendant; Qui mieux me dit, c'est cil qui plus m'ataine, Et qui plus vrai, lors plus me va bourdant; Mon ami est, qui me fait entendant.Gisant envers, j'ai grand paour de choir; J'ai bien de quoi et si n'en ai pas un; Echoite attends et d'homme ne suis hoir, Bien recueilli, débouté de chacun.D'acquerir biens et n'y suis pretendent, Qui mieulx me dit, c'est cil qui plus m'actaine, Et qui plus vray, lors plus me va bourdent, Mon ami est qui me faict entendent.J'ai bien de quoi vivre et pourtant je n'ai lien.Bien recueilli tour à tour et repoussé de chacun.Rien ne m'est certain que la chose douteuse, rien ne m'est obscur que l'évidence même!